Consulter le médecin

Savoir, c'est pouvoir

Comment savoir si vous êtes allergique

Vous pensez souffrir d'allergie ? Mais vous ne savez pas exactement quelle en est la cause ? Vous devriez prendre rendez-vous avec votre médecin spécialiste en allergologie pour obtenir un diagnostic.

Votre médecin pourra diagnostiquer votre allergie et en déterminer la cause en vous posant des questions sur vos symptômes et ce qui les déclenche, en vous examinant et en réalisant certains tests. Bien qu'il soit possible de suspecter une allergie en s'appuyant sur les symptômes, pour déterminer la cause exacte de l'allergie, des tests spécifiques doivent être faits.

Il existe plusieurs manières de tester l'allergie.

 

Tests cutanés

Le plus souvent, on diagnostique une allergie à l'aide de tests cutanés. Les résultats sont disponibles en 20 minutes.

Lors des tests cutanés, on place d'abord une goutte d'allergène sur la peau puis, avec une petite lancette, on pique très légèrement la peau à travers la goutte. Le test se fait habituellement sur l'avant-bras ou dans le dos.

Le médecin sélectionne plusieurs allergènes à tester, par exemple des acariens, certains pollens ou des phanères d'animaux. Les allergènes testés sont choisis selon le type de symptômes et leur moment de survenue. On teste souvent plusieurs allergènes différents en même temps.

Si vous êtes allergique à l'une des substances testées, la peau réagit à l'endroit où l'allergène est introduit : elle enfle légèrement, devient rouge et démange autour de la zone (comme une piqûre de moustique). Le gonflement disparaît au bout de 30 minutes environ. Si vous n'êtes pas allergique à la substance testée, la peau ne réagit pas.

Si vous ne réagissez pas au test cutané mais que votre médecin pense malgré tout que vous avez une allergie, il pourra demander confirmation par un test sanguin.

 

Tests sanguins

Les tests sanguins peuvent être utilisés seuls ou pour confirmer le résultat d'un test cutané.

Si vous êtes allergique à une substance, votre corps se défend en produisant des anticorps (appelés IgE) qui ciblent l'antigène concerné. Ce sont ces anticorps que l'on recherche dans votre sang.

Le résultat est transmis au médecin au bout de quelques jours.

Tout comme pour les tests cutanés, l'objectif est d'identifier les substances auxquelles vous êtes allergique (allergènes).

 

Plus d'informations sur les anticorps IgE :

Les anticorps responsables d'une réaction allergique sont appelés Immunoglobulines E : IgE. Votre corps peut produire différentes formes d'IgE pour chaque allergène, et un nombre important de ces formes spécifiques d'IgE peut être détecté dans le sang. Les tests sanguins mesurent ce niveau d'IgE dans votre sang ; si le niveau est élevé et que l'allergène identifié correspond à vos symptômes, cela signifie probablement que vous êtes allergique.

Certains médicaments peuvent fausser les résultats des tests cutanés. Votre médecin pourra donc opter pour un test sanguin si vous avez une maladie de peau, si vous prenez certains types de médicaments ou si vous avez des symptômes d'allergie très intenses.

8 questions à poser à votre médecin spécialiste en allergologie

D'après les résultats du test, votre médecin spécialiste en allergologie vous recommandera un traitement. Il est important que vous quittiez son cabinet en connaissant votre allergie et les mesures à prendre.

  1. A quoi est due mon allergie ?
  2. Puis-je soulager mon allergie sans recours aux médicaments ?
  3. De quels médicaments pourrais-je bénéficier ?
  4. Comment les différents médicaments agissent-ils ?
  5. Quels sont leurs effets secondaires ?
  6. Combien de temps les effets secondaires durent-ils ?
  7. Quand puis-je observer les résultats du traitement ?
  8. Si j'ai toujours des symptômes d'allergie gênants pendant que j'utilise ce médicament, y a-t-il autre chose que je puisse essayer ?

L'allergie limite-t-elle votre vie ?

Vous souffrez de symptômes d'allergie bien que vous utilisiez des médicaments pour vous soulager ? Si c'est le cas, un changement de traitement pourrait vous être bénéfique. L'immunothérapie allergénique agit différemment des médicaments symptomatiques conventionnels ; elle pourrait donc être une solution à vos problèmes. Toutefois, avant de changer de traitement, la première chose à faire est d'obtenir un diagnostic de votre médecin spécialiste en allergologie.

En savoir plus

On vous a diagnostiqué une allergie ?

Découvrez pourquoi votre corps réagit à certaines substances.

En savoir plus  

Dernière mise à jour 07/03/2018